L’âge n’a pas ralenti son pas

Après les sacres épiscopaux de 1988, Mgr Lefebvre ne ralentit pas son pas ; plus que jamais, il prêche retraites et récollections, spécialement à ses prêtres et séminaristes.

Il leur livre le fond de sa pensée comme jamais il ne l’a fait. En 1990, il rédige en quelques mois un bref ouvrage qu’il considère comme son testament : un Itinéraire spirituel à la suite de saint Thomas d’Aquin. « Avec cela, dit-il, j’ai donné tout ce que je pouvais donner ; je ne vois pas ce que je pourrais donner de plus. »

« Nous ne sommes rien du tout »

Allant prêcher une retraite sacerdotale, il pose une question à l’épouse d’un de ses chauffeurs qui le conduisent partout et sont ses confidents préférés :

Savez-vous sur quoi je vais prêcher ? » Et sur la réponse négative de cette personne, il explique, en détachant bien ses mots : « Je vais prêcher sur Dieu, sur Dieu… »

A quelque temps de là, à ses hôtes qui l’entretiennent de son œuvre, de sa Fraternité, il répond, à mi-voix :

Nous ne sommes rien, absolument rien ! » Et craignant de n’avoir pas été compris, il insiste, de la même voix : « Vous m’avez bien entendu ? Rien… mais rien du tout ! »