Exercices spirituels de saint Ignace

Un beau jour de 1972, arrive à Ecône un prêtre déjà âgé mais plein d’entrain, le père Ludovic-Marie Barrielle, membre des Coopérateurs paroissiaux du Christ-Roi. Cette congrégation, fondée par le père Vallet, un Catalan, s’adonne à la prédication, en cinq jours de retraite, des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola.

Se vaincre pour faire vaincre le Christ Roi

Ces Exercices consistent en une trentaine de méditations et de contemplations des fins dernières et de la vie de Jésus-Christ, et ont pour but d’aider le retraitant

à se vaincre soi-même et à régler sa vie sans se déterminer par aucune affection désordonnée. »[1]

C’est surtout l’amour de Jésus et l’appel du Christ-Roi qui émeuvent l’âme et l’incitent à combattre pour le règne du Christ, dans l’Eglise comme dans la cité.

Le flambeau des ‘Exercices’

Mgr Lefebvre, qui a fait jadis venir les Pères Coopérateurs à Dakar, accueille volontiers le père Barrielle, qui, devenu membre de sa Fraternité, transmet le flambeau des Exercices aux séminaristes. Désormais les prêtres de la Fraternité prêcheront les Exercices dans le monde entier : aux laïcs, mais aussi aux prêtres comme le veulent les statuts de la Fraternité, réalisant ainsi la véritable fin de la société « qui est la sanctification du sacerdoce. » (Statuts)

  • 1. Saint Ignace de Loyola, Exercices spirituels, n° 21.